1 étoile Erotique Mes Chroniques New Adult Romance Romans

Beautiful Bastard de Christina Lauren

Un boss perfectionniste. Une collaboratrice ambitieuse.
Un duel amoureux et torride dans l’univers de l’entreprise. Brillante et déterminée, Chloé, sur le ponit d’obtenir son MBA, n’a qu’un seul problème : son boss, Bennett.

Trentenaire séduisant, arrogant et égocentrique, il est aussi odieux que magnétique. Un Beau Salaud.
Après plusieurs années passées en France, Bennett revient à Chicago pour occuper un poste important au sein de l’ entreprise familiale – un grand groupe de communication. Comment imaginer que sa collaboratrice, Chloé, serait cette ravissante et exaspérante créature de 26 ans, au charme certain et à l’esprit affûté, qui n’entend rien pas sacrifier de sa carrière? Si Bennett et Chloé se détestent, leur attirance mutuelle, inexorable et obsédante, les conduit à tester leurs propres limites et à enfreindre, une à une, toutes les règles qu’ils s’étaient jusque-là imposées. A une seule fin : se posséder. Au bureu, dans l’ascenseur, dans un parking. Partout … Arrivés à un point de non-retour, fous de désir, Bennett et Chloé parviendront-ils à mettre leur ego de côté pour décider enfin de ce qu’ils acceptent de perdre ou de gagner ?

Infos pratiques : Paru aux Editions Pocket / 328 pages

Lecture commune avec Audrey du blog Livres et compagnie (Le Coin d’Audrey).

Mon avis : Par où commencer…je n’ai jamais eu à faire une pareille critique, je suis donc un peu perdue…Dois-je attaquer d’entrer ?…non non…je vais y aller tranquillement…étape par étape…cela m’évitera un coup de sang !

Parlons tout d’abord des auteures qui se cachent derrière « Christina Lauren », oui, voilà, bonne idée ! (noyons le poisson…)

Derrière le pseudonyme « Christina Lauren » se cache en réalité deux auteures, Christina Hobbs et Lauren Billings. Ce livre n’a donc pas été écrit par une seule personne mais bien à quatre mains (!!!!). Cela laissait présager quelque chose d’intéressant selon moi…*se racle la gorge*.

L’histoire, pour en parler, est simple : Chloé Mills travaille dans une entreprise où elle occupe le poste d’assistante. Son boss est un homme séduisant, répondant au doux nom de Bennet Ryan. Son sex-appeal plus que troublant, voir magnétique ne laisse pas indifférente notre chère Chloé, au caractère bien trempé…seul hic : c’est un parfait goujat, dédaigneux, arrogant, désagréable et grossier, qui ne rate aucune occasion de diminuer Chloé.

Ces deux-là ne sont donc pas faits pour s’entendre, ils se méprisent…du moins jusqu’à ce qu’un événement ne vienne changer les règles qui semblaient régir leur relation. Une fois le pas franchi, l’attraction qui les lie n’en est que décuplé…

Cette histoire, qui avait tout d’un « Cinquante Nuances de Grey » en « plus chaud » comme le vendait l’une des critiques présentes en quatrième de couverture laissait présager une relation forte, des personnages intéressants…je m’attendais donc à un panel de sensations, de sentiments, agrémentés de relations charnelles pimentées.

Cela aurait pu être le cas si dès les 10 premières pages je n’avais pas été choquée par le langage utilisé…Chloé parle comme un mec bourré et bourru…aucune délicatesse dans ce personnage. Bennet quant à lui porte bien son nom (cf : le titre de ce merveilleux roman). Ils en deviennent presque détestables.

L’idée des auteures d’alterner les points de vue des deux protagonistes est intéressante et bien menée…mais cela ne fait pas tout dans un roman. Christina et Lauren n’écrivent pas mal, elles écrivent « platement »…sans aucune profondeur. Tout est trop cru et vulgaire.

Pour faire simple, mis à part se tripoter du début à la fin du roman, que ce soit à deux ou en solo, les personnages principaux ne font pas grand chose. Ha si, ils se prennent la tête…sans arrêt.

Bref, vous chercherez l’histoire, vous attendrez une intrigue, un petit quelque chose sur quoi vous faire les dents…et bien non non non…rien de tout cela…ne perdez pas votre temps…il n’y a rien d’intéressant à « lire ». Ha si, j’oubliais, des scènes cochonnes ha oui…ça vous en aurez…bien graveleuses…hautes en couleurs…saupoudrées d’un vocabulaire choisi avec soin et d’une grande ‘délicatesse’ bien entendu…et tout cela parsemé d’insultes, histoire de rajouter un peu d’intérêt aux scènes (apparemment vu l’abus qui en est fait). C’est simple, vous aurez l’impression de vous retrouver dans un porno hard-core…pas d’images, que des mots…imaginez comme c’est sympathique lorsque nous nous attendons à une romance un peu hot…Oubliez la romance, sautez le « un peu »…

Remplit de clichés, de pub bien placée (Aubade…), de répétitions (« jouir » est présent environ toutes les 6 pages, nous sommes d’accord, cela fait beaucoup…)…cette ‘histoire’, si tant est que nous puissions l’appeler ainsi, m’a tout simplement laissé sans voix (oui je l’ai retrouvé depuis !).

Une plume médiocre, des dialogues presque inexistants, si ce n’est pour s’insulter bien évidemment ou pour se dire des petits mots doux (comprenez de belles phrases salaces) histoire de pimenter leurs ébats.

Aucune sensualité…des scènes de sexe successives durant lesquelles Chloé (notre chère Chloé qui voudrait se faire passer pour une fille pudique… »pas touche méchant Bennet »…) se fait insulter de bien des noms…

Je m’attendais à une histoire qui allait évoluer, à la naissance de sentiments sous mes yeux (de vrais sentiments !!), à une passion addictive, complexe, malsaine peut être mais forte en émotions. Et bien non, rien de tout cela.

Ha si, je suis mauvaise langue…le lecteur pourra lire à un moment un beau « je t’aime », tombé là comme un cheveu dans la soupe…Son utilité ? Donner un peu de douceur à tout ce méli-mélo de grand n’importe quoi et ainsi se mettre dans la poche les rares romantiques qui auront poursuivis leur lecture jusqu’à la fin ? Ho…merci, gentille attention.

En conclusion : vous l’aurez compris, j’ai détesté ce livre, du début à la fin…je me suis fait violence (ho que ce mot est bien choisi dans le contexte) pour le finir…j’ai du sauter quelques pages j’avoue…je ne voulais pas perdre trop de temps…chaque minute est précieuse dans une vie et j’en avais déjà perdu assez avec cette lecture.

Donc pour faire court (ouah…j’ai écris tout ça…impressionnant…il y a si peu de choses à dire pourtant…je m’épate !) ce livre est dénué d’intérêt, vulgaire, violent…les personnages sont creux et l’histoire inexistante.

Je ne vous étonnerai pas en vous disant que je ne le conseille pas, j’ajouterai même que je le déconseille fortement. Fortement. Fortement. (et je ne comprends pas vraiment l’intérêt qu’il a suscité…ni l’engouement de certaines après leur lecture…j’ai presque la sensation d’être une extra-terrestre…pourtant, à choisir entre relire ce livre et aller me faire arracher une dent…je tente ma chance avec le dentiste !).

NB : oui je mets tout de même 1 étoile…pour les longues heures que les auteures ont du passer à écrire, à faire lire et relire leurs écrits…mais si j’avais du être parfaitement objective, j’aurais mis 0.

Merci à Audrey pour cette première LC qui n’a malheureusement pas été une franche réussite ^^ Mais nous allons nous rattraper ! 😉

Voici le lien pour lire sa chronique => ici

1 sur 5

Victoria

 

Ecrire un commentaire