Create your own scene! - in seconds. 
Use it for header images, Product mockups, Environment designs etc.

A great way for any creative person to show off their work. In this psd you can create your own fully customizable desk environment where you can display your own, or your clients work. And there is A LOT of different ways to style it.
4 étoiles Auto-édité Mes Chroniques Partenariats Romans Science Fiction Young Adult

Beyond – Lena Walker

Victoria Silver, jeune fille ordinaire de dix-sept ans, vit tranquillement à Williams Hill, une petite ville d’Arizona jusqu’au jour où deux jeunes filles de son lycée disparaissent mystérieusement. Au même moment, elle rencontre un jeune homme, Liam.

Troublée par sa beauté presque surhumaine, elle tombe éperdument amoureuse de lui avant de découvrir qu’il est étroitement lié aux disparitions. Qui est-il réellement ? Pourquoi est-il venu récemment s’installer à Williams Hill ? C’est en levant le voile sur ses propres origines et celles de Liam que Victoria se retrouvera au cœur d’une odyssée incroyable. Au delà, bien au-delà de ses rêves les plus insensés.

Infos pratiques : Roman auto-édité / 356 pages

Je tiens, tout d’abord, à remercier Lena Walker pour cette lecture et pour la confiance qu’elle m’a témoigné en m’envoyant son roman. 

Avec ce premier roman de fiction, Lena Walker nous embarque pour un voyage inattendu et surprenant qui conduira le lecteur bien au delà de tout ce qu’il aurait pu imaginer. 

Diplômée d’une grande école de commerce, cette auteure française à l’imagination débordante se lance dans l’écriture avec la trilogie Beyond dont voici le premier tome, intitulé « Evasion ». Avec sa couverture épurée mais significative, Beyond nous dévoile déjà ce qui fera son charme tout au long de sa lecture : une plume sans artifice et délicate agrémentée d’une intrigue aussi surprenante que surnaturelle.

Mon avis : Avant de lire ce livre j’avais consciencieusement lu le dossier de presse envoyé par Lena Walker. Je m’attendais donc à une histoire qui allait d’une part, traiter d’une romance entre deux adolescents un peu particuliers, à la manière de Twilight et d’autre part, me faire voyager dans tous les sens du terme. Hors, Beyond ne peut se résumer à ces deux points…j’allais rapidement m’en rendre compte.

Nous débutons donc ce roman avec douceur et délicatesse, afin de poser les personnages, leur situation, les relations qui les lient et le contexte dans lequel nous nous trouvons.

Victoria, adolescente de 17 ans (qui porte le même prénom que moi d’ailleurs ^^ non non je ne m’en vante pas du tout… 😉 ) est fille unique et vit avec ses parents à Williams Hill, une petite bourgade bien tranquille située en Arizona…Tranquille ? Oui, du moins jusqu’à ce que deux jeunes filles, étudiantes au lycée de Victoria, ne disparaissent subitement.

Timide, curieuse et ayant une petite tendance à se fourrer dans des situations qui ne sont pas toujours des plus confortables, Victoria est ‘mademoiselle tout le monde’, de telle sorte qu’il n’est pas difficile de s’attacher à ce petit bout de jeune femme. De chapitres en chapitres le lecteur en apprend davantage sur ce personnage à la fois fragile et déterminé qui se révèle avoir plus d’un tour dans son sac…

Ainsi, sur fond de kidnapping et de tension palpable, nous avançons dans le récit jusqu’à l’apparition d’un nouveau personnage, Liam, tout droit sorti d’on ne sait où et qui intrigue Victoria tant il dégage un charme mystérieux presque inquiétant qui ne le rend pas moins attractif voir…addictif.

Le récit se scinde ici en deux parties pour ainsi dire, avec une alternance de points de vue, à savoir ceux de Victoria et de Liam, rapportées d’un point de vue externe.

Le schéma, classique en soit, fonctionne très bien. Les personnages tour à tour attachants, antipathiques, troublants voir inquiétants se succèdent et permettent au lecteur de s’attacher à cette histoire qui n’a rien de simple en définitive.

De révélations en rebondissements, le lecteur ne sait plus où donner de la tête. 

Lena Walker aborde dans Beyond plusieurs thèmes tels que l’amour, le voyage (qu’il soit terrestre ou non), la méditation, le cinéma et cela avec beaucoup de tact, de simplicité et d’authenticité. L’intérêt de Beyond pour moi ne réside pas principalement dans l’histoire d’amour qui semble naître sous nos yeux, mais bien dans l’intrigue qui entoure nos personnages et les péripéties qu’ils vivent et sont susceptibles de vivre encore bien au delà du tome 1.

J’ai beaucoup apprécié l’écriture fluide de Lena Walker. L’auteure ne cherche pas les phrases pompeuses ou à rallonge susceptibles d’endormir le lecteur, elle sait ce qui fonctionne et va droit au but. Les descriptions sont justement dosées et nous permettent une immersion rapide dans le roman.

Pour couronner le tout, Beyond vous réserve une fin qui aura de quoi vous surprendre ! J’avoue personnellement ne pas l’avoir vu venir !

Les quelques petites critiques négatives que je pourrais émettre se résument en deux points :

– le premier : le temps de conjugaison employé. Le narrateur externe ne m’a pas posé de problème même si j’apprécie le plus souvent d’avoir quelques passages narrés par le ou les personnages principaux. Par contre j’ai eu quelques difficultés avec le passé simple un peu trop présent à mon goût. L’imparfait aurait, à certains moments, allégé quelque peu le récit à mon sens.

– le second point : certains passages étaient trop tournés « Young Adult ». J’ai eu du mal, ‘du haut de mes 29 ans’ 😉 à être happée par certaines descriptions ou certains passages qui ne correspondaient pas à mes attentes.

Hormis ces deux points, j’ai été intriguée par l’histoire de Beyond et je recommande vraiment cette lecture à tous les fans de Twilight et à toutes les personnes qui apprécient les romans de sciences fiction.

Lena Walker a su créer un univers si bien détaillé qu’il en est presque réaliste et palpable. La cohérence du récit, l’imagination de l’auteure et sa plume à la fois méthodique et sensitive, rendent ce roman captivant. 

En bref, j’ai vraiment hâte de découvrir le tome 2 de Beyond qui promet encore de belles découvertes !

4 sur 5

Victoria

Thibaut 28/11/2015 12:49

D’après la critique, je crois comprendre qu’il reste encore un léger lifting à effectuer de la part de Léna Walker (l’emploi du bon temps de conjugaison est quand même super important dans un roman…), mais le tout semble prometteur !
Bon weekend :)

 Moncoinlivresque 28/11/2015 18:17

Disons que certaines phrases auraient pu être allégées par l’emploi de l’imparfait au lieu du passé simple après un léger remaniement. Mais tout ça reste très subjectif, peut être que d’autres personnes n’auront rien à redire. Oui oui je confirme, c’est très prometteur et la fin de ce roman donne envie de se plonger dans le suivant !
Bon week-end à toi :)

Ecrire un commentaire