Create your own scene! - in seconds. 
Use it for header images, Product mockups, Environment designs etc.

A great way for any creative person to show off their work. In this psd you can create your own fully customizable desk environment where you can display your own, or your clients work. And there is A LOT of different ways to style it.
5 étoiles Mes Chroniques Romans Young Adult

Kaleb tome 3 de Myra Eljundir (Ingrid Desjours)

La prophétie du volcan prédit l’avènement d’une nouvelle ère, initiée par l’Elu… Or qui, de Kaleb, Abigail, le colonel Bergsson ou encore Mary-Ann bouleversera à jamais le destin des enfants du volcan ? Et si la mort est la clé, tous ne sont-ils pas des morts en sursis ?

Seul le Livre du volcan peut apporter des réponses à Kaleb et lui permettre de survivre au volcan qu’il a réveillé. Mais le tenir entre ses mains peut se révéler plus destructeur que tout… Ce dernier tome de la trilogie de Kaleb lève le voile sur une mythologie qui prend racine bien au-delà de ce que vous pouviez imaginer. Plus que jamais, il est question de pouvoir, de sombre passion, de manipulation machiavélique et du parfum sulfureux d’une saga millénaire dont le dénouement pourrait bien vous faire penser que tout est bien qui finit mal.

Infos pratiques : Paru aux éditions Robert Laffont / Collection R / 441 pages

« … je préfère mourir debout que vivre à genoux »

Et voilà, avec le tome 3 de Kaleb, Myra Eljundir, alias Ingrid Desjours dit définitivement au revoir à Kaleb et à ses amis. « Tout est bien qui finit mal » est bien différent des deux tomes qui l’ont précédé.

Un parti prit assez étonnant dès les premières pages, une prise de risque volontaire, un personnage principal moins présent…

Oui, ce dernier volet aura de quoi vous surprendre.

Mon avis : Après un premier tome captivant et un second volet qui laissait beaucoup de questions en suspens, nous voilà dans un nouvel univers.

Contrairement aux deux précédents tomes principalement centrés sur Kaleb et/ou Abigail, cette fois-ci nous entrons dès les premières pages dans l’histoire même des ‘enfants du volcan’ grâce aux Livre du Volcan. Le dernier tome de la trilogie va se concentrer sur les origines de Kaleb et de toutes les personnes qui l’ont précédé afin d’en découvrir davantage sur l’essence même de leurs dons.

Chaque chapitre relatant le passé des ancêtres de Kaleb est un véritable régale… Nous suivons pas à pas plusieurs protagonistes à des époques différentes, et ce, chronologiquement. Ces histoires à la fois captivantes, oppressantes, touchantes et tragiques nous offrent de nombreuses réponses quant à la raison pour laquelle Kaleb possède son don d’empathe. La prophétie n’est pas en reste…le lecteur comprendra sa source, son histoire et son devenir…

En parallèle nous suivons également Kaleb soucieux de retrouver Abigail…Mais ce n’est pas réellement ce qui prédomine dans ce roman.

Myra Eljundir a un style bien à elle, net, tranchant, directelle se plaît à chambouler les codes utilisés généralement dans les romans YA…ici, aucune histoire romantique…peu ou pas de légèreté dans ce livre…l’humour, le héro presque parfait dont on est susceptible de tomber amoureuse ou auquel il est plaisant de s’identifier, ne sont pas là non plus ! Non… »Kaleb » rompt définitivement avec le roman jeunesse tel que le lecteur peut le concevoir.

Myra Eljundir a su créer une intrigue qui va vous chambouler et rester graver en vous irrémédiablement…

De peur de trop vous en dire, je préfère éviter de vous raconter les grandes lignes de ce dernier tome, tant il est important que vous découvriez tout par vous même…à la manière d’un voyage initiatique

Sachez simplement que vous serez tour à tour bouleversé…impatient…surpris…voir dérouté !

L’auteure jouera avec vos nerfs…se jouera de vous par moment…allant jusqu’à vous faire sourire une toute petite fois durant ce roman grâce à un choix bien particulier, osé je dirai, qui pour ma part a été plaisant et drôle à la fois…(ha ha…mystère…un indice (surlignez le passage ci-après pour le lire) : rappelez vous bien que Myra Eljundir n’est qu’un pseudonyme emprunté par Ingrid Desjours…sa « jumelle maléfique » en quelque sorte…si si c’est un indice je vous assure !).

Vous vous rendrez bien vite compte que toutes les questions soulevées dans les tomes précédent trouveront réponse…enfin !!!

Certains petits détails, tels que le choix de la couverture des trois tomes par exemple, vous seront d’ailleurs en partie expliqué…Pourquoi cette texture ? Pourquoi ce graphisme ?…Cela me tracassait depuis le début de la trilogie…j’ai enfin compris…et j’ai souri ! 😉

Ma lecture a été vraiment très intéressante…addictive et frustrante à souhait !

La fin de ce roman par contre m’a laissé dubitative…trop rapide à mon goût…quelque peu étrange…presque malsaine…J’avoue ne pas avoir réellement apprécié cette fin et avoir été déçue de terminer cette trilogie sur une image qui m’a dérangé.

Je pense qu’il aurait fallut approfondir un peu plus certains passages et donner à la trilogie « Kaleb » une fin à la hauteur de son personnage…

En conclusion : Myra Eljundir a su créer un univers bien particulier, à la fois sombre, malsain, violent…un univers bien loin de ce à quoi le lecteur pourrait s’attendre…J’ai aimé chaque facette de cette histoire, j’ai détesté certains personnages…j’ai été semée en route bien souvent…et pour finir je me suis faite avoir en beauté…et le pire c’est que j’ai aimé ça !

Kaleb n’est pas une histoire à mettre entre toutes les mains tant l’atmosphère qui s’en dégage est dérangeante…mais je le recommande vivement à tous ceux qui comme moi, aiment que les codes traditionnels soient balayés…qui aiment se perdre dans des histoires complexes et déroutantes…qui aiment être dans la peau du « méchant » même quand il n’est pas toujours ce qu’il semble être.

J’ai beaucoup apprécié ma lecture…j’ai adoré l’histoire des enfants du Volcan…comme vous adorerez sans doute vous y plonger également ! Je ne peux pas mettre un 10/10 parce que la fin de ce roman m’a déplu…mais si cela n’avait pas été le cas, il aurait figuré parmi mes grands coups de coeur 2015 !

5 sur 5

 

Victoria

Ecrire un commentaire