BD Coup de coeur Jeunesse Mes Chroniques Partenariats

Le fil de l’Histoire, raconté par Ariane et Nino – Fabrice Erre et Sylvain Savoia

« Lire « Le fil de l’Histoire raconté par Ariane & Nino », c’est plonger au coeur des grands faits de l’humanité et découvrir des moments historiques incontournables.

Ces récits didactiques, à la fois clairs et précis, s’adressent aux enfants afin qu’ils se sentent concernés par ce qui constitue aussi leur culture. Fabrice Erre, docteur en histoire et professeur d’histoire géo au lycée Jean Jaurès de Montpellier, s’allie à Sylvain Savoia pour cette collection où humour et pédagogie font la paire. »

Infos pratiques : Album broché / Editions Dupuis / 48 pages / Sorti le 23 Février 2018 / 5,90 € / Dès 6 ans

Les auteurs : 

FABRICE ERRE
Fabrice Erre est enseignant et auteur de bande dessinée. Il a publié, seul ou en collaboration avec Fabcaro, plusieurs ouvrages chez 6 Pieds sous terre, Vide Cocagne, Audie et Dargaud, et participe régulièrement à des revues de bande dessinée comme Fluide glacial, La Revue dessinée et Spirou. Dans son blog associé au site du Monde, Une année au lycée, il raconte son quotidien de professeur.

 

SYLVAIN SAVOIA
Né à Reims le 30 septembre 1969, Sylvain Savoia copine avec Jean- David Morvan, lui-même né dans la même ville le 28 novembre 1969. Ils abordent ensemble la BD dans le fanzine HORS GABARIT en 1985. En 1989, tous deux s’inscrivent aux cours de l’Ecole Saint-Luc à Bruxelles. Durant ces trois années de perfectionnement, Savoia collabore au magazine ZYGUS et publie quelques planches dans le mensuel JET que les éditions du Lombard ont ouvert aux débutants
Sur un scénario de Morvan, Savoia publie en 1993 son premier album, « Reflets perdus », aux éditions Zenda. Cette firme ayant été rachetée par Glénat qui , surpris par le succès d' »Akira », souhaite publier des mangas à l’européenne pour étoffer son catalogue naissant dans ce domaine. Savoia introduit dans l’équipe Philippe Buchet, directeur artistique d’une agence de communication spécialisée dans la BD d’entreprise, et va partager avec lui le dessin des deux premiers tomes de la série « Nomad » (« Mémoire vive » en 1994, puis « Gai Jin » en 1995) sur scénarios de Morvan. Savoia reprendra ensuite seul le dessin des trois volumes suivant (« Mémoire morte », « Tiourma », « Mémoire cachée », de 1996 à 2000 chez Glénat).
Pour assurer la régularité de leurs productions, Morvan, Buchet et Savoia fondent en octobre 1994 à Reims l’atelier 510 TTC où s’intègrent également le dessinateur Tranktat et le duo des coloristes Christian Lerolle et Franck Gureghian, surnommés les Color Twins. Parallèlement à la réalisation de « Nomad », Savoia oeuvre fréquemment depuis 1996 dans la publicité, les affiches, la communication d’entreprise et les livrets de formation professionnelle.
Toujours avec son complice Morvan au scénario, il lance en 2003 la série policière « Al’Togo » chez Dargaud en 2003. C’est néanmoins sa compagne, Sowa Marzena, qui va l’inciter en 2004 à illustrer les souvenirs de sa jeunesse passée en Pologne et il s’élabore un tout autre style graphique pour la série « Marzi », dont « Petite Carpe » sera le premier volume en 2004 aux éditions Dupuis. Des histoires pleines de charme, d’humour et d’exotisme pour le public franco-belge habitué dès la naissance à l’abondance dans tous les domaines.
(*Informations prises sur le site des Editions Dupuis)

Je tiens à remercier les Editions Dupuis pour cet envoi surprise. Quatre petits albums sur l’Histoire ! Quel bonheur, j’adore ça. Je me suis donc empressée de les lire avec mon fils qui a bientôt 5 ans. Merci encore aux éditions Dupuis pour cette très belle découverte !

Mon avis : Les Editions Dupuis nous proposent une nouvelle collection de petits albums intitulés « Le fil de l’Histoire raconté par Ariane et Nino », qui mettent en scène Ariane, passionnée par l’Histoire et son petit frère, Nino, plus jeune qu’elle et curieux de tout.

Dans ces histoires assez courtes (48 pages), Ariane a le rôle de l’enseignant, c’est elle qui possède les connaissances et qui les passe à son petit frère en répondant à ses questions. Ce dernier a donc le rôle de l’apprenant, auquel le petit lecteur pourra s’identifier très facilement.

J’ai été surprise par la richesse historique de ces petits albums « Les gaulois », « La guerre des tranchées », « Albert Einstein », « La pyramide de Khéops ».

En 48 pages, les auteurs parviennent à traiter un sujet de manière assez complète pour un public aussi jeune. Les éléments principaux, ceux qui permettront au jeune lecteur d’appréhender au mieux les informations délivrées dans ces albums, sont traités avec beaucoup d’adresse, de précision et de manière très ludique. Le principal est évoqué et creusé juste ce qu’il faut pour ne pas lasser le jeune lecteur. 

Nino, de part ses questions enfantines et naïves, permet à sa grande sœur de détailler les faits historiques en les comparant à des éléments du quotidien. Les dialogues sont donc à la fois très pédagogiques et remplis d’humour. Mon fils qui ne comprenait pas toujours ce que je lui racontais a pourtant ri à l’évocation de certaines comparaisons.

Tandis que Nino touche par son innocence et sa manière si particulière de voir le monde, Ariane nous prouve qu’elle est une véritable passionnée, en nous dévoilant tout l’étendu de son savoir de manière claire et intelligible.

Les dessins quant à eux sont très agréables. Le trait est précis, fin, les couleurs dosées avec justesse. La rondeur du style apporte beaucoup de douceur à l’histoire. Il en est presque « chaleureux ». Ce trait de crayon est donc susceptible de plaire à tous les enfants ainsi qu’à leurs parents.

En conclusion : Mêler l’Histoire à la BD traditionnelle est une idée géniale. Avant de me plonger dans la lecture de ces albums, je m’attendais à de petits documentaires illustrés. Ce fut une bonne surprise de constater que tout reposait sur des dialogues, des échanges entre deux jeunes enfants. Pédagogiques, remplis d’humour, réalistes, riches, très agréables à lire, ces petits albums raviront les enfants et leurs parents. Ils seront parfaits pour les petits curieux dès 6 ans et seront bientôt suivis de 4 nouveaux thèmes prévus dans quelques mois. J’espère que de nombreux autres albums viendront enrichir cette nouvelle collection !

Victoria