5 étoiles BD Jeunesse Mes Chroniques Partenariats Réceptions

Les vacheries des Nombrils, tome 1 : Vachement copines de Delaf et Dubuc

Vicky la mordante et Jenny la bébête s’en donnent à coeur joie dans cet album de gags pétillants où une vacherie n’attend pas l’autre. Karine s’en prend plein la gueule… ou alors, est-ce vraiment le cas ? Parfois, celles qui se payent la tête des autres sont celles dont on peut le plus se moquer. Cet album à l’humour 100% vache vous fera meuhhhhhhrir de rire !

Infos pratiques : Format papier / Editions Dupuis / 48 pages / Sortie le 19 Mai 2017 / 10,95 €

Merci aux auteurs Delaf et Dubuc ainsi qu’à la maison d’éditions Dupuis de m’avoir proposé cette lecture. Fan des Nombrils depuis un bon moment déjà, j’avais hâte de découvrir cette nouvelle série…

Mon avis :  Amis du second degré, cette BD est faite pour vous ! Et je peux vous garantir qu’il vous en faudra une bonne dose pour digérer toutes les « horreurs » que vous allez lire ! Une fois cette petite précision faite et votre dose de second degré sous le bras, vous serez prêts à passer un très bon moment en compagnie des Vacheries des Nombrils.

Nous retrouvons donc nos trois copines, Vicky, Jenny et Karine quelques années en arrière, avant que Karine n’ait le look qu’on lui connaît désormais. Par petits épisodes illustrant des moments de leur vie, nous suivons le quotidien de ces trois filles un peu particulières.

nombrils

Jenny et Vicky sont belles et populaires. L’une est riche, sans soucis particulier, l’autre est pauvre, fille d’une mère alcoolique et obligée de s’occuper de la fratrie, en plus d’être le parfait cliché de la nunuche de base. Karine quant à elle, la troisième copine est la fille au physique ingrat. Trop grande, trop maigre, trop ‘moche’ comme le disent ses deux prétendues amies. Ex meilleure amie d’enfance de Jenny, elle n’a cependant plus cette position au sein du groupe. Martyrisée par ces deux chipies, elle continue néanmoins de tout faire pour leur être agréable, malgré les brimades et les réflexions désobligeantes…En parfait souffre douleur, elle supporte sans jamais rien dire (pourquoi ?!). Tandis que Vicky est sadique et méchante avec Karine, Jenny, plus sotte, ne se rend pas toujours compte de la méchanceté dont elle fait preuve ni du mal qu’elle peut infliger.

A bien y réfléchir Vicky, Jenny et Karine illustrent à la perfection le problème du harcèlement, qu’il soit scolaire ou non, que nous retrouvons bien trop souvent dans notre société. A juger sans connaître, à dénigrer, à colporter des ragots, Vicky et Jenny blessent et ridiculisent toutes personnes jugées indignes selon elles de respirer le même air qu’elles, quitte à devenir elles-mêmes la risée de leur camarades qui n’hésitent pas à les juger également (et nous, lecteurs, ne le faisons nous pas ?) lorsqu’elles se retrouvent dans des situations difficiles à leur tour. Karine quant à elle souffre en silence et se contente de considérer qu’être l’amie de deux filles aussi populaires est un privilège. Que ne ferait-on pas pour être apprécié et aimé, pour être dans la lumière ne serait-ce qu’un tout petit instant ?

Malgré des gags parfois difficiles à lire tant ils sont cruels, le lecteur rit et s’en veut presque de le faire, comme s’il y avait quelque chose de malsain à trouver certaines situations drôles alors qu’elles sont tout bonnement insupportables.

Grâce à un scénario très riche, grinçant, pointu et travaillé et à un dessin pétillant, coloré, frais et drôle, les auteurs parviennent à mêler intelligemment l’humour à l’horreur du jugement.

En conclusion : Chaque planche, chaque moment de vie est plein d’humour…un humour vache je vous le concède, mais le lecteur rit, parfois à gorge déployée.

Maryse Dubuc et Marc Delafontaine, alias Dubuc et Delaf, forment un duo de choc et nous offrent une BD rafraîchissante, drôle, décapante et intemporelle qui aura de quoi vous faire réagir. Personne ne peut rester insensible à la lecture des Vacheries des Nombrils. Comme son nom l’indique, cette nouvelle série traite exclusivement des persécutions en tout genre que sont capables d’infliger les Nombrils…Et vous pourrez rapidement constater que nos deux chipies ont plus d’un tour dans leur sac !

5 sur 5

Victoria