Mockup Scene Creator
Coup de coeur Mes Chroniques Romance Romans

Quand souffle le vent du Nord de David Glattauer

En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement.

Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…

« Vous êtes comme une deuxième voix en moi, qui m’accompagne au quotidien. Vous avez fait de mon monologue intérieur un dialogue. Vous enrichissez ma vie spirituelle. Vous remettez en question, vous insistez, vous parodiez, vous vous opposez à moi. Je vous suis reconnaissant pour votre esprit, pour votre charme, pour votre vivacité, et même pour votre « mauvais goût ». »

« On ne peut pas reproduire le bon vieux temps. Comme son nom l’indique, ce temps est vieux. Le nouveau temps ne peut jamais être comme le bon vieux temps. S’il essaie, il semble aussi défraîchi et usé que celui qu’il souhaite voir revenir. Il ne faut pas regretter le bon vieux temps, sous peine de devenir soi-même vieux et amer. »

« Cher leo, vous ne pouvez (pour l’instant) ni me voir ni m’entendre, donc je vous le précise : je dis ce qui va suivre avec beaucoup de calme et de flegme, lentement, sans excitation, sans crier, sans être agressive, non, non, j’écris ces mots de manière conciliante, recueillie : Leo, je n’ai jamais lu un mail aussi merdique que celui que vous venez de m’imposer. Salut ! « 

Infos pratiques : Paru aux éditions Le Livre de Poche / 348 pages

Mon avis : C’est CE livre qui m’a véritablement donner envie de lire…CE livre qui m’a fait aimer la lecture…Pourquoi me direz-vous ? Que peut-il bien avoir de spécial ? Je pense de manière objective que ce n’est pas LE livre du siècle…il peut même paraître somme tout assez banal. Néanmoins, à mes yeux, il est exceptionnel. A moi de vous expliquer pourquoi.

L’histoire de ce roman est des plus simples : Emmi Rothner tente de résilier un abonnement et se trompe de destinataire au moment d’envoyer son mail. La personne qui le reçoit est un certain Léo Leike. De cette erreur vont découler de brefs échanges, puis plus rien pendant un certain moment. Jusque là rien d’anormal vous me direz pour un roman épistolaire.

Quelques mois passent et Emmi commet une fois de plus la même erreur. Dès cet instant, des échanges plus réguliers et plus profonds vont avoir lieu entre Emma et Léo. Comment gérer une relation qui n’en est pas vraiment une avec quelqu’un que vous n’avez jamais vu et qui connaît pourtant (presque) tout de vous ? Surtout quand vous vous êtes donnés une seule règle à respecter : ne jamais vous voir…

Emmi et Léo n’auraient jamais du se rencontrer…le destin en a décidé autrement et de cette « rencontre » singulière va naître une relation tout aussi particulière.

L’addiction, la fascination, le manque…le besoin…Tout au long de leurs échanges, tous ces sentiments vont tour à tour s’entremêler et torturer à leur manière nos deux protagonistes. Un petit jeu dangereux va alors voir le jour et nous permettre d’en apprendre davantage sur chacun d’entre eux. Leurs failles, leurs faiblesses et la complexité de leur relation vont sauter aux yeux du lecteur qui aura parfois l’impression d’être de trop…comme si Leo et Emma n’avaient en réalité pas besoin de nous pour exister, comme s’ils n’étaient pas toujours à notre portée… Cette intimité est réellement addictive…le lecteur ne peut s’empêcher de vouloir en découvrir plus. Où va les mener cette relation ? Qu’est ce qui se cache derrière ce mystérieux « vent du nord »? Que vont devenir ces échanges ? Idéaliser l’autre…le mettre sur un piédestal, le fantasmer…tout ceci ne risque t’il pas d’être plus destructeur qu’autre chose ? Et s’ils se rencontraient ? Si le réel n’était pas à la hauteur de l’imaginaire ?  

Nous avançons à tâtons, tout comme eux dans leur découverte de l’autre. Tant de choses restent muettes alors qu’elles sont si palpables…

A la fois poison et remède, Emmi et Léo vont devenir l’un pour l’autre, tout aussi indispensables que néfastes.

Piquant, captivant, remplit d’humour et d’humeurs, ce livre est tout simplement une petite pépite ! L’écriture de David Glattauer est très agréable et le roman se lit vite, presque d’une traite.

A la fois humains et touchants, tous les personnages de cette histoire ont leur importance, leur essence.

Prit au jeu du chat et de la souris, le lecteur n’aura qu’une seule envie : découvrir l’envers du décor de la vie de nos deux protagonistesIl voudra connaître les raisons qui les poussent à écrire avec tant de verve…il aura besoin de savoir ce qui motive ce besoin de l’autre même quand tout n’est qu’interdits ! 

La fin de ce livre aura de quoi vous surprendre…vous frustrer même. Heureusement pour vous il y a une suite !

J’ai adoré cette lecture…j’ai aimé me plonger dans cette histoire…découvrir les différentes facettes de ses personnages…Grâce à « Quand souffle le vent du Nord », j’ai compris que la lecture pouvait être vibrante…qu’un lecteur pouvait ressentir et presque toucher du bout des doigts un personnage…et que chaque roman, chaque histoire, chaque personnage n’avaient qu’une seule raison d’être : prendre vie sous nos yeux. La lecture plaisir, celle qui captive, qui évade, qui bouleverse existe et je l’ai découverte avec cette histoire. 

Pour conclure je vous citerai un passage de mon « A propos » =>

« Je n’ai pas feuilleté « Quand souffle le vent du Nord », je ne l’ai pas lu non plus, je l’ai vécu. Les personnages attachants et authentiques, l’histoire addictive et émouvante, l’écriture accessible et profonde…tout était là. Cohérent, charmant, intense.

Je prenais enfin conscience que Lire ne se résumait pas uniquement à de l’imaginaire et à de la technique…cela se matérialisait soudain en « une chose vivante ». Je pouvais être qui je voulais, je pouvais vivre plusieurs vies à la fois, je pouvais ressentir une palette d’émotions successivement et voyager depuis chez moi. Tout cela trouvait enfin un sens…

Vous me direz sans doute que ce livre n’est pas exceptionnel, qu’il ne se démarque pourtant pas d’autres livres du même genre…Sa lecture vous aura peut être ennuyé ou l’histoire ne vous aura pas convaincu…certes…cependant, malgré les petites failles que l’on pourrait lui trouver, je vous répondrai que pour moi, il est tout simplement unique…il m’a ouvert les portes d’un monde fabuleux…et il fait désormais partie de moi.

Comme tout le monde, j’ai parfois certaines « pannes » de lecture…lorsque cela m’arrive, il me suffit de prendre ce livre, de l’ouvrir et de le laisser faire son oeuvre.

Nous avons tous un livre qui nous a marqué, qui nous a ému voir percuté…pour ma part, il m’a changé et je l’en remercie sincèrement. »

 

5 coeurs

Victoria

Ecrire un commentaire