Create your own scene! - in seconds. 
Use it for header images, Product mockups, Environment designs etc.

A great way for any creative person to show off their work. In this psd you can create your own fully customizable desk environment where you can display your own, or your clients work. And there is A LOT of different ways to style it.
Coup de coeur Mes Chroniques Romans Young Adult

Tous nos jours parfaits – Jennifer Niven

Quand Violet et Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie.

Finch est la « bête curieuse » de l’école. Il oscille entre les périodes d’accablement, dominées par des idées morbides et les phases « d’éveil » où il déborde d’énergie. De son côté, Violet avait tout pour elle. Mais neuf mois plus tôt, sa sœur adorée est morte dans un accident de voiture. La survivante a perdu pied, s’est isolée et s’est laissée submerger par la culpabilité.
Pour Violet et Finch, c’est le début d’une histoire d’amour bouleversante: l’histoire d’une fille qui 
réapprend à vivre avec un garçon qui veut mourir.

Infos pratiques : Paru aux éditions Gallimard Jeunesse / Sorti en Septembre 2015 / 377 pages

« Je connais assez bien la vie pour savoir qu’on ne peut pas compter sur les choses pour demeurer telles qu’elles sont, ou rester à portée de main, même si on ne souhaite que ça. On ne peut pas empêcher les gens de mourir. On ne peut pas les empêcher de partir. On ne peut pas s’empêcher soi-même de partir non plus »

Mon avis : Les personnes qui me connaissent bien, savent que je n’ai jamais de mal à trouver mes mots…je parle, je parle, souvent pour ne rien dire, mais lorsque je m’applique un tant soit peu, je parviens toujours à mettre un mot sur une idée…toujours oui…mais pas là.

Comment vous raconter ce qu’à été ma lecture sans risquer de vous dévoiler certains éléments importants…comment parvenir à extérioriser tout ce que je ressens encore maintenant, quelques heures après avoir tourné la dernière page de « Tous Nos Jours Parfaits »…J’avoue perdre mes mots cette fois-ci.

Je vous demande donc de m’excuser par avance si cette critique n’est pas à la hauteur de ce roman…

Vous l’aurez compris en lisant la quatrième de couverture de ce roman, l’histoire qu’il nous raconte, parle de deux jeunes gens, âgés d’environ 17/18 ans qui vont apprendre à se connaître et à s’aimer malgré le mal-être qui les habite. De cette rencontre fortuite, va naître une histoire d’amour à la fois merveilleuse et bouleversante.

Je n’ai pas voulu lire de critiques sur ce livre car plusieurs personnes m’avaient averti de l’impact émotionnel qu’il pouvait avoir sur le lecteur. Et je ne regrette pas mon choix.

Je vais tenter de vous parler de Finch et de Violet du mieux que je le peux sans vous en dévoiler trop. Je vais essayer de mettre des mots sur tous ces petits riens qui m’ont fait aimé ce livre et qui m’ont donné la sensation étrange d’être plus vivante à chaque page tournée.

Bien entendu, rien n’est jamais parfait…ce roman a ses petits défauts, mais ils sont vite gommés par la puissance des émotions qui s’en échappent.

Jennifer Niven ne se contente pas d’aborder le thème du suicide d’une manière purement médicale ou psychologique. Elle tisse autour de ce sujet sensible, une ambiance et une histoire tellement profondes qu’elles semblent vous happer et s’insinuer progressivement en vous, que vous ayez déjà été confronté à un tel mal-être ou pas.

Les premières pages m’ont paru longues, les personnages me paraissaient sympathiques mais je n’arrivais pas forcément à les apprécier plus que cela. Je savais que Finch et Violet allait s’aimer, je l’avais lu…j’attendais donc impatiemment cet amour naissant. Du moins, je l’attendais jusqu’à ce que je me rende compte que toutes ces longues pages, toutes ces descriptions, tous ces changements de narrateur (un coup Finch, un coup Violet) avaient leur importance. 

Il était capital que le lecteur comprenne bien la profondeur des personnages principaux, pour qu’il perçoive le mieux possible toute l’étendu de la complexité des sentiments qui les animaient…que ce soit vis à vis l’un de l’autre, vis à vis d’eux-même ou du monde qui les entoure.

Violet est une jeune fille « bien sous tout rapport » mais qui a vécu un événement tragique qui l’a bouleversé plus qu’elle ne semble vouloir le montrer. Entourée, choyée, elle ne se sent pourtant plus à sa place. Tout lui paraît vide de sens…chaque jour qui passe l’étouffe, elle n’arrive plus à vivre l’instant présent, ni même à se projeter.

Finch n’a pas eu une enfance des plus faciles et semble perdu…il se cherche, il tâtonne…Il ne trouve pas sa place dans ce monde non plus, mais pour d’autres raisons. D’ailleurs, contrairement à Violet, il semble ne jamais l’avoir véritablement trouvé. Il se sent incompris, transparent. Ce jeune homme a créé autour de lui un univers bien particulier, à son image. C’est dans cette atmosphère poétique, où chaque petite chose a son importance, où tout devient beau quand on sait le voir sous le bon angle, qu’il embarque Violet, elle qui a tant besoin d’être comprise.

Il sait lui montrer que la vie mérite d’être vécu…paradoxe saisissant quand on connaît Finch et la mélancolie qui l’habite.

Et pourtant, ils se sont trouvés. 

Elle le « voit », il lui fait redécouvrir la vie…

Il « se noit », elle aimerait le retenir à la surface…

Habité par une étrange et obscure clarté, Finch est un des personnages les plus émouvants que j’ai pu découvrir au fil de mes lectures. A la fois capable du meilleur, comme du pire, il en devient particulièrement attachant. 

Sa fragilité, sa force, sa simplicité et sa recherche d’amour et de reconnaissance nous font aimer ce personnage plus que de raison.

J’ai aimé la candeur de cette histoire, j’ai aimé sa douceur, j’ai aimé sa puissance, j’ai aimé son message, j’ai aimé me dire que la vie est belle…j’ai aimé me sentir vivante et vibrante durant ma lecture. 

J’ai été en colère, j’ai été émue, j’ai paniqué, j’ai souri, j’ai ri…ce livre est un tout, un concentré d’émotions…aussi belles et brutales puissent-elles être.

Ne vous abstenez surtout pas de lire le mot de l’auteure ainsi que ses remerciements. Une fois la dernière page tournée de « Tous Nos Jours Parfaits » il est important d’en comprendre chaque mot. Pourquoi une telle histoire ? Pourquoi Jennifer Niven a t-elle souhaité partager avec nous un peu d’elle-même ? Pourquoi Finch et Violet ?

Cette histoire vous marquera inévitablement…certains plus que d’autre, c’est sur. Mais vous n’en sortirez pas indemne…c’est une histoire puissante, poignante…une histoire comme il est plaisant d’en lire. 

« Tous Nos Jours Parfaits » est plus qu’un coup de coeur…c’est un coup de poingun coup en pleine face…que je recommanderai à tout le monde. Lisez cette histoire, elle vous fera voir le monde d’un oeil nouveau !

« Tu es toutes les couleurs en une, à leur maximum d’éclat. »

5 coeurs

Victoria

Ecrire un commentaire